Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de terresenroueslibres. Un voyage autour du monde à bicyclette

Articles avec #amerique du nord tag

Mai 2019 : Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -

26 Septembre 2019 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #Canada, #Québec, #Amérique du Nord

Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -

RETOUR AU QUÉBEC .

En terminant l’année 2018 à Montréal, l’idée de revenir au Québec nous semble une évidence.

Notre traversée du Canada à l’automne avait été très plaisante et les quelques semaines passées à Montréal et Québec city, un enchantement.

Nous laissons passer le long hiver québécois en allant passer le notre en France ...

DÉBUT MAI 2019.  
CÔTE NORD  &  LABRADOR.
De retour à Montréal, nous partons aussitôt pour un grand tour des " maritimes ". Les maritimes sont les territoires qui bordent la totalité du golfe du saint-Laurent. 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
   
Très vite en quittant Québec par la côte nord du saint-Laurent, l’habitat se disperse, la circulation est fluide. Cette route 138 est une légende, se perd dans l’immensité du golfe.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Les communes de Baie-Comeau ( à 400 km, 30 000 hts ) et de Sept-Îles ( à 600 km, 19 000 hts ) sont les deux seules villes de cette route. Les quelques villages et hameaux s’égrènent de loin en loin jusqu’à Kegaska où la route 138 se termine. 
Nous y arriverons le 13 juin.
 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -

Ensuite, le cargo/ferry "Bella Desgagnés" assure la correspondance jusqu’au village de Blanc-Sablon 400 km au nord-est. Durant ce parcours de 36 heures, le cargo s’arrête dans des villages amérindiens accessibles uniquement par la mer. Le passage hebdomadaire du bateau est un évènement. Pendant le chargement et déchargement du fret, les quelques passagers sont autorisés à descendre ... 

Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
 
Nous étions partis de Montréal depuis moins d’un mois et nous retrouvions ici, l’ivresse des grands espaces et au delà, les panoramas de notre chemin initiatique. 
Se sentir de nouveau vivre et rayonner, se sentir terriblement à notre place. 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Le spectacle tout en technicolor était sublime. Le cargo serpentait dans un labyrinthe d’îlots. Partout de la lumière et du vent à l’infini de bleu venaient saluer notre émotion. Les rares passagers étaient comme nous sur le pont et observaient les nombreux cétacés qui régulièrement, remontaient à la surface. Nous apercevions aussi notre premier iceberg. 
Notre vie est pleine de première fois et notre vie ordinaire de voyageurs nomades est chaque jour extraordinaire.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Le 29 juin, la grue du cargo déposait le container de Raymonde et Félicie 
( nom de nos bicyclettes ) sur un bout de quai à Blanc-sablon.
Nous étions à 1 550 km au nord-est de Montréal, aux portes du Labrador. Rouler quelques jours au Labrador pour aller humer les embruns de l’Atlantique nous semblait une bonne idée. 
Une boucle de 380 km nous permet d’atteindre le petit village de Mary’s Harbour qui se trouve à l’extrême pointe est du continent nord américain. 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Les bouts du monde se méritent. Celui-ci ne fait pas exception.
Cette route fût vraiment exigeante et la météo ... exécrable. 
Poursuivre une direction jusqu’a son terme géographique, à l’est, à l’ouest, au nord ou au sud est toujours un temps fort du voyage. 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
En arrivant à Mary’s Harbour sur la jetée du port, c’était la fin. Dernière route, dernière possibilité de nous déplacer à l’est sur ce continent nord-américain. Devant nous, les eaux de l’Atlantique nord faisaient défiler des icebergs tantôt bleus, gris ou blancs selon la lumière. Nous étions seuls au monde sur cette jetée. Ces instants sont uniques et restent étincelants dans nos souvenirs. 
Le retour à Blanc-sablon marqua la fin de cette première partie continentale côte-nord/Labrador.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Première partie qui nous a surpris. Tous les québécois nous avaient promis les pires difficultés et nous avaient souhaité bien du courage. C’était, selon eux, une folie de monter " la côte nord " en ce début du mois de mai. 
Le vent, le froid, la pluie étaient encore terribles et les ours, excités de l’hivernage, intenables. De plus, les moustiques, mouches noires et midges nous dévoreraient.
La réalité a été plus plaisante. Aucun ours n'est venu nous agresser et nous avons eu effectivement tous ces désagréments mais à des doses largement supportables.
La route souvent déserte nous offrait ses espaces de silence, ces instants de reliance avec l’ineffable que nous affectionnons tant.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Le soir, trouver et monter notre tente sur des spots extraordinaires était facile et plaisant. Le camping sauvage est autorisé au Canada.
Nous aimons faire du camping sauvage. La recherche du bivouac est un joli moment de la journée, ludique, plein de surprises. Terminer la journée par un campement libre, c’est rester dans l’harmonie de la route, continuer ce corps à corps avec la nature. 
Il est  pourtant facile, maintenant, avec l’informatique d’organiser et de réserver ( ! )
son couchage dans tel camping ou auberge. Cela ne nous intéresse pas. 
Nous ne savons pas où nous dormirons le soir et ne désirons pas le savoir. Les journées libres de contraintes sont la porte ouverte à l’imprévu. Alors seulement le voyage commence. L’intuition et les hasards du chemin sont les meilleurs compagnons du voyageur .

 

Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mais, revenons aux maritimes et à notre embarquement pour 
Terre-Neuve.
 
UN FERRY PLUS LOIN.
TERRE-NEUVE
 
Les dernières voitures disparaissaient et le silence retombait sur Sainte-Barbe, au nord-ouest de l’île. En prenant plein sud, la route de la côte ouest, nous allions continuer à longer le golfe. 
Terre-Neuve est 5 fois plus petite que la France, mais il y a seulement 450 000 habitants ! Les îles sont toujours plus authentiques, brutes et denses que les continents.
Nous avons pris 11 jours pour effectuer les 535 km de route jusqu’au village de Port aux Basques et l’embarquement pour la Nouvelle-Écosse. L’hospitalité des habitants de l’île est légendaire. Nous serons invités 3 fois spontanément et passerons nos autres nuits en camping sauvage. 
Ici, comme nulle part dans le golfe, la côte est vierge de toute construction récente. La désertification rurale est le gros problème de l’île qui ne cesse de perdre des habitants. L’île a des atouts économiques à développer, comme la pêche et le tourisme mais les jeunes préfèrent les "lumières et le confort" de la ville. 
Tout est à vendre à Terre-Neuve. Pourtant, nous y avons vu des paysages maritimes exceptionnels où l’horizon se déploie entre terre et mer.
Les landes, les tourbières et les petites criques qui se succèdent à l’infini semblent désormais
endormis pour longtemps ...
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
NOUVELLE-ÉCOSSE ET L’ÎLE DU PRINCE ÉDOUARD
 
Changement de décor le 6 juillet en revenant sur le continent en Nouvelle-Écosse. 
La saison estivale commençait.  Des milliers de bus camping-cars, d’énormes caravanes, sillonnaient les routes. Nous les évitions facilement en empruntant le réseau secondaire. Sur celui-ci, les fraises et framboises sauvages étaient mûres et nos arrêts fréquents. 
Les paysages étaient plus champêtres, les bourrasques de vent et les dénivelés de Terre-neuve avaient disparus.
 À Pictou, le ferry qui dessert l’île du prince Édouard est gratuit pour tous. Un réseau de pistes cyclables permet d’accéder à toutes les parties de celle-ci. Tantôt en forêt ou en campagne ou longeant la mer, nous avons passé 3 jours pratiquement sans croiser de voitures. 
Et pendant notre séjour l’alternance de pluie et de soleil couvrit les sous-bois de girolles et bolets. Le bonheur.
À l’ouest de l’île un pont de 13 km permet de rejoindre le continent et d’arriver au Nouveau-Brunswick.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
NOUVEAU-BRUNSWICK
 
L’été et notre route maritime se poursuivait avec du soleil et de la pluie. Nous étions en plein mois de juillet et les quelques campings regroupaient les vacanciers sur les sites touristiques. Retrouver une vrai douche, de l’électricité et une connexion amène les cyclo-voyageurs à préférer certains soirs un camping.  
Les canadiens et les québécois ne sont pas des gens bruyants mais les campings n’étaient jamais silencieux à cause des clim et des groupes électrogènes des camping-cars et caravanes que nos voisins allumaient trop souvent. 
D’autre part, la tonte des gazons ne souffre d’aucune négligence et il y avait très fréquemment une tondeuse slalomant dans les villages. Nous retrouvions le calme et le silence en reprenant nos robinsonnades le lendemain. ( nuits en camping sauvage ) 
La pêche est l’économie principale du golfe du saint-Laurent. 
Shédiac, la capitale mondiale du homard est une zone de pêche de tout premier ordre. 
Du mois d’avril à juillet elle est autorisée pour les homards et des crabes des neiges. Notre fréquentation des poissonneries était assidue et nos mayonnaises à la fourchette, remarquables.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
L’ACADIE
En arrivant à Shédiac, nous arrivions aussi en Acadie. Le drapeau acadien flottait sur tous les édifices publics. Il est parfaitement identique au drapeau français avec une étoile jaune dans le bleu. La nation acadienne n’existe pas mais les 150 000 acadiens défendent la langue française, leur histoire, leur identité, leur singularité en déclinant leur drapeau partout. Les pots de fleurs, les relax, les volets, les portes, etc, tout est bleu, blanc, rouge. Dire que nous avons été reçus et choyés est un euphémisme ...
Le littoral acadien n’est pas bien grand.  Petit à petit nous arrivions en Gaspésie. 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
LA GASPÉSIE
 
La Gaspésie est la destination préférée des québécois pour leur vacances d’été. Son micro climat offre de très belles journées et 
les eaux les plus chaudes du golfe du saint-Laurent, notamment 
dans la baie des chaleurs, à Campbellton.
Les petites baies se succèdent abritant les villages. 
La Gaspésie est le littoral le plus touristique du golfe mais l’urbanisation reste aux antipodes de nos bords de côtes européens.
Pendant un mois nous croiserons chaque jour 5 ou 6 cyclo-voyageurs. Un record depuis la carretera australe, au Chili en 2014.
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Partis de Québec le 21 mai 2019, nous y revenions 3 mois plus tard. Le 20 aout précisément, après 4 700 km de route.
Durant cette période nos hébergements se décomposèrent ainsi :
25 nuits en aire de camping payant
53 nuits en camping sauvage
   9 nuits chez l’habitant ( formule warmshowers ou invitation spontanée )
  4 nuits en dortoir, en auberge de jeunesse.
 
En terminant cette route des maritimes, nous fêtons nos  70 000 km  de voyage.
Cette route littorale était dans l’ensemble assez facile et disposait, comme la quasi totalité des routes du Québec et du Canada, de bandes d’arrêt d’urgence, bien pratiques pour pédaler en sécurité.        
Les canadiens/québècois conduisent avec prudence et courtoisie. 
Cette boucle marine est une très belle destination pour un voyage avec des enfants ou pour la découverte de la cyclo-randonnée.
 
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -
Mai 2019 :  Retour au Québec - Tour des provinces maritimes -

Le 7 septembre 2019, nous sommes rentrés aux USA par l'état du Vermont. Direction New-York et Washington .

Lire la suite

Terres En Roues Libres aux USA- mai-juin-juillet- 2018

5 Décembre 2018 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #Amérique du Nord, #Film, #2018

Lire la suite

Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018

16 Août 2018 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #Amérique du Nord

Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018

 

L’ Amérique, c'est le pays du rock and roll. Vous le savez. Et le rock and roll c'est tout à fond. C'est bien cela. Les US, c'est tout à fond !

4 300 km en 90 jours de visa, nous ne nous infligeons jamais un tel rythme. Notre mode croisière allait passer en mode croisade ...

État du Wyoming

Le 11 mai nous sommes rentrés aux USA par l'Arizona. Mise à part la route Toulouse-Alméria, en 2012  pour rejoindre le Maroc, nous n'avions jamais pédalé en "Occident" depuis le début de notre voyage. 

Le choc des cultures sera violent.

Entrée d'un ranch

 

Les 10 miles pour monter à Winkerman sont exigeants et nous cherchons un café à l'entrée du village. Il n'y a pas grand-chose ici, mais déja une voiture s'arrête et Stéphano nous interpelle :

- Vous avez besoin de quelque chose ?

- Euh, oui. Nous cherchons un café pour ... un café, de l'eau, une connection et de l'électricité pour recharger nos appareils. Nous cherchons également l'épicerie avant de reprendre la route.

- Mais il y a rien de tout cela ici. Chez moi il y a ce que vous cherchez.Venez !

La cuisine est immense, le café délicieux , les petites brioches également. Stéphano ajoute :

- L'épicerie la plus proche est en bas à Dudleyville, mais vous n'allez pas redescendre, vous prendrez mon buggy ! Voila les clés : marche avant… marche arrière, c’est très simple .

J'ai beaucoup de travail, installez-vous. Vous êtes chez vous dans cette maison. Vous trouverez tout pour déjeuner dans la cuisine. Je reviendrai vers 15 heures. Bonne journée les amis.

De retour, il insista pour nous monter, en haut du col, 3 miles plus haut. La chaussée retrouvait alors une bande cyclable ... 

Le buggy de Stéphano

Tout notre séjour les américains ont été attentifs à notre petite promenade. Un matin en Arizona, après un bivouac libre, nous nous sommes retrouvés avec très peu d'eau pour repartir. Nous avons donc pédalé jusqu'à un carrefour pour demander de l'eau en montrant nos bidons. Le coin était paumé, les voitures rares ... Eh bien, la première voiture s’arrêta et les 7 suivantes aussi. Notre problème fut vite réglé.

 Nous étions en Arizona, notre route américaine et l'été commençaient, l'air avait un goût de fête et nous allions cycloter jusqu'au Canada dans l'ouest américain. Le bonheur .

Merci et bravo les ricains !

Et comme un bonheur en amène souvent un autre, une invitée est venue partager notre route pendant 2 mois. Vous l'apercevez sur les photos. Marine est l'amie d'enfance de notre fille Lucile. Nous la connaissons depuis toujours. Elle vit aux États-Unis depuis 12 ans et s'est jointe à nous pour découvrir la cyclo-randonnée. Notre route avait vraiment le goût des vacances …Marine a effectué plus de 3 000 km avec nous. Nos route se sont séparées  à la frontière du Canada et Marine continue sa route à bicyclette … 

La cyclo-randonnée est une drogue dure et l'accoutumance est immédiate, pour une personne raisonnable, naturellement .

Après un bel orage en sortant de Yellowstone

L'arrivée aux USA : La transition en arrivant du Mexique fut totale. Finies les délicieuses pagailles et cohues des marchés, terminée la cuisine de rues, les sonos assourdissantes et les écrans plats débitants des sottises au km.

La frontière aussitôt passée, tout est ordonné, organisé. La rue principale de la ville frontière de Douglas est à six voies. Triple rangées de feux pour réguler le maigre trafic de ce début de matinée. Le mobilier urbain nullement vandalisé est pléthorique. Les voitures respectent les signalisations. Aucun klaxon ne vient pertuber la tranquilité de cette petite ville de l'Arizona. Par bien des côtés nous avons l'impression de cycloter en France et la route silencieuse prend un air de vacances.

La rue principale de Sedona - Arizona

Notre court visa touristique de 90 jours ne nous permet pas nos vagabondages habituels. Nous traversons l'Arizona en évitant sa capitale Phoenix. En empruntant les petites routes nous échappons au trafic et pédalons dans l'Amérique rurale. De temps en temps de magnifiques portails signalent l'entrée d'un ranch que nous n'apercevons jamais.

C'est un grand privilège de cycloter dans cet ouest Américain. Décor de cinéma avec toutes les images de cartes postales que nous connaissons. Cependant, les conditions de route sont exigeantes avec la chaleur, les points d'eau quelquefois distants de plus de 70 km, les reliefs accidentés. C'est chaque jour une petite aventure. 

Une préparation rigoureuse des journées est indispensable pour ne pas exploser et finir dans la benne d'un pick-up, ramassés par ces merveilleux américains toujours prompts à nous rendre service.

Le grand canyon du Colorado

 

Au nord de l'Arizona se trouve le site naturel le plus inimaginable que nous n'ayons jamais vu. Démesure absolue pour le Grand canyon du Colorado : 340 km de long, 33 km de large, le Colorado serpente 1600 mètres plus bas. 

Nous restons stupéfait devant ce spectacle et quittons le site à la nuit. Il nous faudra 3 jours pour visiter tous les points de vue disséminés sur plus de 100 km. 

Grand canyon du Colorado
Grand canyon du Colorado

En traversant successivement les états de l'Arizona, de l'Utah, du Colorado, du Wyoming et le Montana, nous effectuerons 4 300 km en passant par les parcs nationaux de Grand canyon, Zion, Bryce canyon, Capitol Reef, Monument Valley, Archies, Grand Téton, Yellowstone et Glacier national park. Chacun a un thème différent. Depuis la création de Yellowstone en 1872, les États-Unis protègent leur patrimoine et 59 parcs nationaux sont actuellement ouverts. 

Zion National Park - Utah

Alors notre route s'est poursuivit dans des paysages d'une beauté sans nom. Cycloter dans ces parcs et sur l'ensemble des USA a été un plaisir lumineux, extraordinaire et quotidien. Nous étions sortis d'un parc et la féerie continuait ! Les rencontres avec les gros animaux sauvages étaient nombreuses et quotidiennes. Les mooses, elks, cerfs et biches pullulent au Wyoming et au Montana. Nous apercevrons aussi des bisons et un ours. Le soir dans les parcs, nous rangions nos provisions et toutes les affaires de cuisine dans les " boites à ours ". En camping sauvage, nous les accrochions dans les arbres.

Bryce Canyon National Park - Utah

 

Le camping sauvage est autorisé au USA et nous avons souvent monté nos bivouacs dans des lieux magiques. 

Nous avons donc effectué : 

55 nuits en robinsonnade ( camping sauvage )

30 nuits en camping payant ( dans les parcs nationaux le camping est réglementé )

  4 nuits chez l'habitant

  1 nuit en hôtel

Yellowstone National Park - Wyoming

Oui, c'est incroyable. Mais c'est les USA, où tout est facile, possible, agréable et simple. Encore une fois, la réalité du quotidien est aux antipodes des images et représentations que nous avons pu nous faire. 

Nous avons apprécié l'organisation, la rigueur, et le civisme de tous, au service de tous. La gestion des parcs nationaux est discrète et efficace. Les attentes et les besoins des randonneurs sont anticipés en permanence. Et laisser nos ordinateurs se recharger dans les toilettes des campings en toute tranquillité est vraiment très agréable ...

Bryce canyon National Park - Utah

Mais les journées sont passées trop vite, les temps de pédalage ont été énormes dans ce pays continent.

Nous nous sommes organisés pour quitter cet extraordinaire pays le dernier jour de notre visa. Il était 17 h 30 ... !

L'Amérique fait peut-être moins rêver en ce moment, mais nous, nous avons rêvé.

Rêvé tout éveillés !

 

Monument Valley - Arizona
Monument Valley - Arizona

                                        

Capitol Reef National Park - Utah
Archie National Park - Utah
Grand Téton National Park
Yellowstone National Park - Wyoming
Glacier National Park

Cardston,

Alberta, Canada.

 

Après quelques jours de repos, le voyage continue. 

Nous reprenons nos bicyclettes vendredi 17 août par le grand sentier avec Québec city pour terminus. La route est longue et nous arriverons avec l'hiver. Tout le monde nous prend pour des dingues. Mais c'était la même chose en Bolivie ou en Argentine l'hiver 2015. Nous verrons bien ... 

Pour l'instant, un automne dans les forêts canadiennes nous attend. 

 

Le grand sentier :

https://thegreattrail.ca/fr/stories/the-great-trail-a-national-icon/

 

Nous prendrons ensuite un vol pour la France pour passer les fêtes de Noël en famille. Nous reprendrons notre voyage fin janvier, après le festival du voyage à vélo. ( Paris, 20 - 21 janvier 2019 )

Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Un été dans l'Ouest Américain - du 11mai 2018 au 8 août 2018
Lire la suite