Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonne arrivée à Saïgon !!

18 Février 2012 , Rédigé par terresenroueslibres

 

 

Lire la suite

Derniers tours de roues libres au Cambodge

11 Février 2012 , Rédigé par terresenroueslibres

 

 

Lire la suite

Quitter le Cambodge

9 Février 2012 , Rédigé par terresenroueslibres

 

C’est difficile de quitter un pays en rétro-pédalage, mais notre dernière semaine au Cambodge fut partagée entre l’excitation de  passer bientôt au Vietnam, et la nostalgie de quitter ce pays qui accueille si bien les voyageurs .

En 1998 tombent les dernières poches de résistance des khmers rouges , cessent les derniers règlements de compte. Le pays découvre la paix . La vie redémarre .

…..2012, la proximité avec  cette guerre est-elle l’explication  de cette joie de vivre évidente qui rayonne sur les visages ?

 Observer ce peuple au quotidien est édifiant ; sur les marchés sur la route du matin au soir les cambodgiens se marrent et rient de tout.

Pourtant nous savons la corruption immense, les conditions de travail terribles , la pauvreté tenace. Malgré cela ce pays est debout, fier et digne. Fierté de vivre libre, heureux et ce soir fierté de nous recevoir quand nous demandons :

    «   Bonsoir, il n’y a pas d’hôtel pour faire étape dans votre village. Est-il possible de planter notre tente pour la nuit à coté de votre maison ? »

    «  Pourquoi à coté de ma maison ; n’est-elle pas assez grande pour vous recevoir ? »

     Chapeau bas .

 

A Phnom Penh nous prolongeons notre visa d’un mois et partons vers le nord en longeant le Mékong par les pistes jusqu'à la ville de Stoeng Treng puis vers l’ouest jusqu’au Vietnam en passant par Banlung. Nous gardons de ces journées un souvenir précieux des moments où nous étions très loin de tout. Nous sommes rentrés à Phnom Penh par les mêmes pistes en nous arrêtant  là où nous l’avions promis à l’aller …

Là bas , nous restons trois jours à l’association « PSE » (pour un sourire d’enfant) qui réalise un travail remarquable en faveur des enfants chiffonniers de la décharge de la ville. Mais l’expiration de notre visa approche, nous devons quitter le Cambodge le 21 janvier. Direction plein sud jusqu'à la mer. Nous passons au Vietnam par Kampot et Kep .

Lire la suite

Perdre ses repères

9 Février 2012 , Rédigé par terresenroueslibres

 

Perdre ses repères sédentaires et professionnels dans un temps rapproché est forcément lourd de conséquences.


Le contenu, la forme, l’objet et le rythme de notre vie allaient être bouleversés. Nous le savions, plus modestement le supposions mais nous ne pouvions imaginer ces bouleversements aussi rapides et bénéfiques.


Au départ vendre notre maison n’était qu’un choix technique, plus simple à gérer qu’une location ( comment entretenir des boiseries extérieures ou soigner un jardin de mille mètres carrés, ect… )

Cette vente simplifia notre départ. Très vite nous avons appréhendé tous les avantagesd’un tel choix.

De touristes, nous allions devenir voyageurs , de voyageurs,  nous voilà nomades.

Libérés de notre maison nous n’y sommes plus assujettis. Nous ne l’avons plus dans le « rétroviseur » en pensant déjà au retour.

Notre futur reste à écrire.

Maintenant, nous sommes libres.


 

J’ai cessé de travailler le 15 septembre 2011 pour me consacrer entièrement à ce départ. C’est très nouveau de disposer de ses journées sans emploi du temps. Un vrai luxe.

Mais les habitudes de trente-six années ! de travail sont tenaces ; cependant le vélo est un excellent moyen pour  ‘’ dépédaler ‘’ celles-ci .

 Dominique m’assure d’ailleurs que je suis un excellent élève, alors je m’applique …


  Le souvenir de mon activité professionnelle s’estompe lentement et surement.

Ne plus courir pour honorer de pénibles plannings, met dans une disposition d’esprit agréable et attentive.

Nous ne voulons plus être rapides, efficaces et rationnels alors que notre voyage est forcément lent, aléatoire et intuitif.

Ayant terminé de courir après le temps,

Nous voici gourmands de présent.

 

Michel

Lire la suite

Fiche pays pour cyclo : Cambodge

9 Février 2012 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #Fiche pays pour cyclo

 

 

Pays :                    CAMBODGE 

Région :      Tout le Cambodge excepté le sud-ouest.

Date et durée du séjour :    23 /11/2011—21/01/2012. Deux mois.

Relief :   Plat, vallonné au nord-est.

Conduite :   Conduite  à droite, les Cambodgiens ne respectent  aucune règle , sont  imprudents et imprévisibles.

Réseau routier :    Goudronné en grande partie en national : état de bon à mauvais. Piste en latérite  sur les autres :  état de bon à mauvais.

Information routière :    Libellée en kilomètres  et en anglais. Sur le national elle est insuffisante et approximative. En khmer sur les autres réseaux.

Communication :   Peu de personnes parlent anglais . Dans les campagnes très mal ou pas du tout.

Nourriture :    Variée , abondante , délicieuse(sucrée ou salée , froide ou chaude).

Hébergement :   Bon maillage de guest-house et hôtel dans les villes grandes et moyennes. Aléatoire dans les petites villes.

Camping :    Indispensable : si l’on veut sortir des sentiers battus et si l’on veut s’épargner de très longues étapes de villes à villes.

Vent dominant :   De sud-est vers sud-ouest et , ou du nord vers le sud.

Vêtement :    Aucune température en dessous de 25 degrés , le strict  minimum suffit.

Outillage :   Un nécessaire crevaison, quelques colliers ,  clé de dix , pince , tournevis ,clé  alaine et un bon adhésif sont suffisants, pour un séjour vacances avec un vélo ‘à jour’ au départ.

Coup de cœur :    Cycloter sur le ‘rural’ et sur les pistes  du Mékong. Se perdre , faire du camping sauvage , dormir chez l’habitant en y passant des soirées merveilleuses .

Haut le coeur:    Nous en cherchons encore.

Nos impressions :    Marqués économiquement et socialement par la récente guerre des khmers rouges, les Cambodgiens sont particulièrement accueillants, curieux et joueurs. Nous avons cycloté dans des ‘olas’ de hellos, sourires et invitations. Notre séjour au Cambodge fut un pur enchantement. L’absence de structures touristiques importantes, excepté à  Siem Riep (Angkor) permette une relation saine, spontanée et sincère avec les Cambodgiens.

Remarques techniques :    En novembre, plus de moussons, plus de pluie et de tenue du même nom .

Il y a des petits réparateurs cyclo absolument partout.                                                                    

                                       Informations valables pour  la période visitée !!!!

 

                                                                                   BONNE ROUTE !!!

 

 

Lire la suite

Fiche pays pour cyclo : Thaïlande

9 Février 2012 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #Fiche pays pour cyclo

 

 

Pays                      THAÏLANDE 

Région visitée :    Nord – Est (Isan)

Date et durée du séjour :   Du 26/10/2011 au 23/11/2011. Un mois.

Relief :   Entièrement plat  (Nord –Est)

Conduite :       Conduite à gauche, les Thaïlandais sont respectueux et prudents.

Réseau routier :       Très bon en national, secondaire et rural.

Information routière :   Libellée en kilomètres et en  anglais sur le national et secondaire.  Elle est suffisante et les informations sont exactes. Attention elle est écrite en Thai sur le rural !

Communication :       Peu de personnes parlent l’anglais. Dans les campagnes très mal ou pas du tout.

Nourriture :       Variée, abondante, délicieuse (sucrée ou salée, froide ou chaude).

Hébergement :    très bon maillage de guest-house et hôtel y compris dans les petites villes.

Camping :   Pas besoin de matériel de camping et popote .

Vent dominant :     De sud-est vers sud-ouest et , ou du nord vers le sud.

Vêtement :   Aucune température en dessous de 25 degrés, le strict minimum suffit.

Outillage :   Un nécessaire crevaison, quelques colliers ,  clé de dix , pince , tournevis ,clé  alaine et un bon adhésif sont suffisants, pour un séjour vacances avec un vélo ‘à jour’ au départ.

Coup de cœur :   Cycloter sur le ‘rural’ et sur les pistes le long du Mékong.

Haut le cœur :   Notre arrivée à Bangkok ; le tourisme de masse est une calamité.

Nos impressions :    Les sourires et les ‘hellos’ sont omniprésents sur la route. C’est un enchantement de faire du cyclo-tourisme en Thaïlande. La gentillesse, la courtoisie et le calme sont les règles qui régissent les relations .

Remarques techniques :    En novembre, plus de moussons, plus de pluie et de tenue du même nom .

Il y a des petits réparateurs cyclo absolument partout.                                                                    

 

Informations valables pour la région visitée et à la période visitée !!!!

 

                                                                                                                 BONNE ROUTE !!!

 

Lire la suite