Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au Brésil

15 Juin 2014 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #article, #Brésil

Au Brésil

Nous voici au Brésil depuis 10 jours .
Oublié le délicieux côté latino du Paraguay . Ici tout nous semble riche et carré avec toutefois des possibilités de camping plus nombreuses . Déjà 5 nuitées "en sauvage" . Soirée champ de maïs ou canne à sucre , il est très simple de camper au Brésil contrairement au Paraguay où tout est clôturé à cause des bêtes .
Alors bienvenue au Brésil !

Au Brésil

Ces jours ci le pays se pare du drapeau national . Le Brésil organise la coupe du monde . Ça semble un évènement considérable et nous sommes très contents d'assister avec eux à " leur coupe " comme ils disent . Socialement et culturellement il n'y a plus que le foot qui déplace et rassemble autant de population . Sport et spectacle , le football est un fort lien social dans ce monde . C'est ainsi .Nous serons des observateurs attentifs de cet étrange phénomène .
Pour l'instant , promenade brésilienne .
L'état du Mato Grosso que nous venons de quitter est un état agricole tout comme celui de Saó Paulo où nous sommes depuis 3 jours . Mais ici les immenses parcelles de café ont disparu . Maïs ou canne à sucre à perte de vue . La campagne a quelquefois un aspect industriel . Ça ne ressemble pas à une agriculture raisonnée ! Toutefois les immenses distilleries de canne à sucre posées sur les crêtes dégagent une agréable odeur de rhum , voir de baba au rhum !
Les routes rectilignes n'offrent guère de protection contre le vent si ce n'est le creux des vallons qui se succèdent à l'infini . À chaque remontée nous subissons de violentes rafales généralement nord sud .

Au Brésil

Nous sommes vraiment étonnés de l'accueil et de l'intêret que les sud-américains nous portent . Au Brésil , comme ailleurs la plupart des gens sont débordants de prévenance . Comme cette voiture qui s'arrête hier soir en fin de journée . Un couple en descend , nous questionne ; on les devine émerveillés . Aprés les habituelles photos et échange de Facebook , ils nous offrent 50 réals pour notre voyage et repartent , visiblement enchantés 50 réals : 16,50 € . C'est une grosse somme au Brésil !!
La semaine dernière le club cyclo de Nova Andradina rencontré sur la route nous a offerf une nuitée dans un excellent hôtel de la ville .

Au Brésil

Sur la route il y a de très nombreux 4/4 à plateaux , énormes et rutilants . Puissament motorisés ,ils déboulent à fond . Ce pays est champion du monde des inégalités économiques parait-il . Mais nous n'irons pas voir la misère des grandes mégalopoles .
Observer les misérables réalités de notre monde ne nous dérange pas , mais ces jungles urbaines sont terriblement inadaptées à la bicyclette . Surtout au Brésil . Rio de Janeïro et São Paulo regroupent près de 40 millions d'habitants avec leurs banlieues . Ces 2 villes sont voisines de 500 kms . On imagine ce qu'il y a au milieu ... Nous préferons camper avec les oiseaux . Hier toujours en fin de journée les panneaux nous indiquant la présence de pumas et panthères dans la grande forêt que nous traversions nous ont dissuadé d'y camper comme nous en avions l'intention .... Nous avons donc poursuivi notre route et rencontré Jonas et sa femme Waldirène . Nous adorons ce hasard qui décide de l'heure qui suit . Et des rencontres qui s'ensuivront...
La route est comme un fil tendu qui passe par dessus les obstacles . En apesanteur En ligne droite , la route et ses hasards vont toujours à l'essentiel .


Michel

Au Brésil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Voyageur 28/07/2014 20:21

Les brésiliens sont vraiment ouverts et accueillants, en France les réactions face à des étrangers sont quand même en général moins chaleureuses voire méfiantes.