Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les argentins aiment les voyages et les voyageurs

14 Mars 2014 , Rédigé par terresenroueslibres Publié dans #journal d'Argentine

Les argentins aiment les voyages et les voyageurs
Les argentins aiment les voyages et les voyageurs
Les argentins aiment les voyages et les voyageurs

Les Argentins aiment les voyages et les voyageurs.

Ici , on ne s’ ennuie pas dans les villes au feu rouge , il y a toujours le passager ou le conducteur de la voiture arrêtée à notre hauteur qui nous interpelle :

¿a donde van? ¿de donde vienen? ¿de qué país ?

suerte ! suerte !

C’est chaleureux et sympathique . Depuis notre départ de Buenos-Aires , notre chemin est parsemé de belles rencontres .

Le hasard et l’imprévu guident nos roues.

En sortant de Buenos-Aires nous nous sommes retrouvés un peu pommés, dans une immense zone moitié industrielle , moitié chantier en construction avec très peu d’indication pour en sortir .

C’est ainsi que nous avons rencontré Marisa et ses amis .

Ils étaient en ballade à bicyclette et lorsque nous leur avons demandé notre chemin, nous nous sommes retrouvés embarqués à leur suite , pédalant en direction de leur village distant d’ une vingtaine de kilomètres .

Marisa me raconte sur le trajet que son grand père est Français , de Bordeaux , mais qu’elle ne parle hélas que les quelques mots appris à l’ école . Elle me récite le début d’ un poème de Prévert , tout ceci avec l’ accent espagnol et le chuintement argentin , c’est adorable .

Il a mis le café

Dans la tasse

Il a mis le lait

Dans la tasse de café

Il a mis le sucre

Dans le café au lait

Avec la petite cuiller

Il a tourné

Il a bu le café au lait

Et il a reposé la tasse

Sans me parler ….

Elle a 46 ans, quatre enfants , un mari qui dirige une société de transport. Elle a renoncé depuis quatre ans à exercer son métier d’institutrice, c’est très mal payé ici , plus gratifiant de rester à la maison .

On pédale en se racontant nos vies dans un langage emmêlé de mots d’anglais, d’espagnol de français et l’on rit beaucoup .

Arrivés à Belen de Escobar nous partons à la recherche d’un petit hôtel « muy barato » et nous nous donnons rendez-vous après la douche pour une soirée « asado » grillade.

Marisa passe nous prendre à l’hôtel pour une visite de son village .Elle a laissé son mari s’occuper ce soir des quatre enfants et de la maison … nous irons faire leur connaissance pour le café .

Quelle belle famille. Quelle gentillesse émane de la petite troupe qui vient s’ assoir autour de la table avec nous .

Ils sont contents de nous recevoir et nous posent mille questions sur notre voyage .

Sergio,le mari de Marisa nous conseille sur notre prochaine destination, il connait très bien les routes d’ Argentine , ces avis nous serons très utiles pour la suite .

Nous nous quittons un peu tard un peu tristes en nous promettant de nous revoir à notre retour sur Buenos-Aires au mois d’ août . Les enfants se disputent la banquette arrière de la voiture, la plus petite sur les genoux de Michel pour un joyeux retour à l’ hôtel .

Buen viaje ! Suerte ! Suerte !

Marisa nous avait dit que nous trouverions des campings en bord de rivière dans la région de Barradero .

Là bas tout est organisé pour un des sport préféré des argentins

‘la pêche’.

Magnifique et bucolique à souhait .

Quelques troupeaux gardés par des cavaliers nous rappellent que nous sommes en Argentine au pays des gauchos.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article